Bekijk het origineel

Eléazar ou La Source et le Buisson

Bekijk het origineel

PDF Bekijken
+ Meer informatie

Eléazar ou La Source et le Buisson

3 minuten leestijd

"Eléazar s'arrêta devant un buisson d'épines désséché. Il retira son chapeau pour recevoir la lumière sans protection, mais aussi peut-être dans un geste de respect. Il avait la soudaine révélation du sens profond de son voyage. Il comprenait maintenant que sa terre natale, et surtout le ciel de son enfance et de sa jeunesse, avaient tendu un rideau devant ses yeux, un voile de pluie, de brouillard et de chlorophylle qui lui avait masqué la vérité. La verte Irlande s'était interposée entre son regard et l'Ecriture. Seul l'air parfaitement sec et transparent du désert respectait la brutale évidence de la loi biblique.

Il baissa les yeux vers le buisson d'épines. Il n'était pas assez fou pour attendre qu'il s'enflamme et qu'une voix s'élève de son centre. Il n'était pas un fou qui se prenait pour Moïse. (...)

Mais c'était surtout l'entrée en pays de Canaan qui prenait aux yeux d'Eléazar une signification redoutable. L'interdiction faite par Yahweh à Moïse d'entrer en Terre promise scandalisait depuis des millénaires des générations de théologiens juifs et chrétiens. Comment le meilleur des fils d'Israël, le plus grand des prophètes, l'unique annonciateur de la Thora dans les dramatiques face-à-face du Buisson ardent et du Sinaï a-t-il pu être ainsi traité par le divin maître de toute justice? (...)

C'est ce second coup de canne qui aurait irrité Yahweh, comme un manque de confiance, et aurait justifié son terrible décret: Moïse n'entrera pas en Terre promise.

Eléazar savait maintenant qu'il avait eu tort de dédaigner cette justificaton de la disgrâce de Moïse car elle contient la clé de l'énigme millénaire. C'est bien en effet un choix fondamental entre la Source et le Buisson que Yahweh impose à son prophète. (...)

Il y a là un immense malentendu, car les Hébreux n'entendent nullement devenir un peuple d'anachorètes fixés dans l'aridité du désert. Ils ont des femmes, des enfants, du bétail. Ils veulent des terres à cultiver, et pour cela de l'eau, de l'eau et encore de l'eau! Moïse le savait bien qui leur promettait sans cesse une terre "ou coulent le lait et le miel", le contraire en somme du désert. Moïse est déchiré entre Yahweh et le peuple hébreu, entre le Buisson ardent et la Source d'eau vive, entre le sacré et le profane. (...)

Moïse veut dire "sauvé des eaux", et toute sa vie il aura ainsi une relation dramatique avec l'élément liquide, toute sa vie sera partagée entre le Buisson et la Source. Et sa mort sera le triomphe définitif du Buisson contre la Source.

Uit: Michel Tourniers, "Eléazar ou La Source et le Buisson", blz. 95-100.

Deze tekst is geautomatiseerd gemaakt en kan nog fouten bevatten. Digibron werkt voortdurend aan correctie. Klik voor het origineel door naar de pdf. Voor opmerkingen, vragen, informatie: contact.

Op Digibron -en alle daarin opgenomen content- is het databankrecht van toepassing. Gebruiksvoorwaarden. Data protection law applies to Digibron and the content of this database. Terms of use.

Bekijk de hele uitgave van donderdag 22 oktober 1998

Reformatorisch Dagblad | 32 Pagina's

Eléazar ou La Source et le Buisson

Bekijk de hele uitgave van donderdag 22 oktober 1998

Reformatorisch Dagblad | 32 Pagina's

PDF Bekijken